Les revêtements cataphorétiques Arsonsisi à l’examen d’une étude pour la protection contre la corrosion des mousses d’aluminium

Au Département de Génie industriel de l’Université de Trente des produits cataphorétiques d’Arsonsisi déposés sur mousse d’aluminium ont été étudiés afin d’améliorer leur durabilité.

 

Échantillon de mousse en aluminium
Échantillon de mousse en aluminium peint avec primer époxy noir Arsonsisi, ARSONKOTE 212 2K BLACK.

Les mousses en métal peuvent être appliquées dans de nombreux secteurs, notamment celui de la construction et des transports. Il s’agit de matériaux qui associent légèreté à bonne rigidité, résistances mécaniques et propriétés thermiques, électriques et acoustiques, mais ils ne sont pas encore pleinement exploités à cause de leur résistance limitée à la corrosion dans de nombreux environnements.

Les parties métalliques des mousses sont sujettes à différents types de corrosion, alors que les surfaces irrégulières et la porosité superficielle très élevée des mousses rendent difficiles les processus d’application des revêtements de protection.

L’objectif de l’étude menée par le Prof. Stefano Rossi, ingénieur et Product Design – Durabilité et fiabilité de matériaux et installations – et par le dr. Massimo Calovi, du Département de Génie Industriel de l’Université de Trente, a été d’optimiser le processus d’électrodéposition en cataphorèse et d’évaluer les propriétés de protection du revêtement cataphorétique sur la mousse d’aluminium, comme solution possible au problème de la corrosion.

Des propriétés d’adhérence élevées du revêtement et une bonne homogénéité ont été reconnues à la peinture en cataphorèse, même sur des surfaces avec une géométrie complexe, comme celle de la mousse.

Pour les essais il a été choisi un primer époxy noir d’Arsonsisi par électrodéposition cathodique, ARSONKOTE 212 2K BLACK, car la résine époxy assure une adhérence excellente et de bonnes propriétés mécaniques du film.

Les caractéristiques des revêtements obtenus ont été examinées au microscope en considérant les dimensions de l’épaisseur de la couche protectrice et la présence de défauts: le comportement de la corrosion de la mousse peinte a été évalué au moyen de l’exposition au brouillard salin acétique et de mesures de spectroscopie d’impédance électrochimique.

Les résultats de la recherche ont souligné une bonne résistance des échantillons à la corrosion après 1500 heures de test au brouillard salin acétique et un niveau relativement faible de défauts du revêtement, aspect confirmé par les mesures électrochimiques.

La recherche a été publiée dans la revue scientifique Progress in Organic Coatings: https://www.journals.elsevier.com/progress-in-organic-coatings/

Une seconde partie du travail sera présentée au prochain congrès EUROCORR 2017 e ICC2017 qui aura lieu à Prague en septembre: https://eurocorr.org/

Observation au microscope de la mousse d'aluminium peinte
Observation au microscope de la mousse d’aluminium peinte avec le primer époxy noir Arsonsisi.
Observation de la morphologie de la mousse d'aluminium
Observation de la morphologie de la mousse d’aluminium.

 

Venez découvrir toute la gamme des peintures E-coat Arsonsisi!

E-coat Arsonsisi